Culture de pleurotes

De Wiki Low-Tech Lab

Une Recherche de avatarNomade des Mers dans les catégories Alimentation. Dernière modification le 4/12/2017 par Nomade des Mers.

Introduction

Cette notice aborde la culture domestique de champignon comestible, ici des pleurotes grises "pleurotus ostreatus".

Remarque : En phase d’expérimentation, de plus amples informations seront publiées ultérieurement.

Intérêt de la culture de pleurotes grises

  • Ecologie/Economie :

Les champignons sont un des rares organismes à se nourrir de lignine et de cellulose. Ces éléments sont présents dans de nombreux déchets de l'agriculture et d'autres activités (paille, marc de café, sciure de bois, etc). C'est donc un excellent moyen de valoriser ces déchets. A la fin de la culture des champignons, il est possible de réintégrer au compost le mycélium et substrat ayant servi à la culture. La culture de champignons peut donc permettre un revenu complémentaire pour les producteurs de ce type de déchet. A titre d'exemple, une jeune entreprise de paris à produit 2,5T de pleurote sur 30m² en 6 mois en réutilisant du marc de café.

  • Nutrition :

Les pleurotes ne font pas partie des aliments les plus nutritifs, cependant ils sont quand même source de plusieurs éléments intéressants: vitamines B3 (niacine), B2, B5, de minéraux (cuivre, phosphore, potassium, fer, zinc), de plus les pleurotes contiennent plus de protéines que la plupart des légumes. Cliquez ici pour avoir plus amples informations sur les valeurs nutritives du pleurote.

Etape de la culture :

  • La culture mère: La culture de démarrage (ou culture mère) se fait à partir d’une fructification fraîche et saine ou provient d’un producteur de blanc ou encore d’un laboratoire. Elle permet de produire plusieurs cultures qui servant inoculer du blanc dans le substrat que l'on choisit. Le blanc: c'est le mycélium du champignon cultivé dans un milieu stérile qui set à la multiplication
  • L'envahissement du blanc: Avec le blanc de la culture-mère on peut alors inoculer des récipients qui contiennent le substrat, le mycélium envahira tout le substrat. Une fois le substrat complètement envahi par le blanc, la dernière phase commence.
  • Fructification et récolte: Quand le substrat est totalement envahit, il faut provoquer un changement des conditions environnementales (T°C, luminosité, concentration en CO2) et permettre la fructification, qui est l'apparition de la partie du champignon que l'on consomme (pied et chapeau). Il n'y a plus qu’à récolter vos champignons et les consommer.

Liste des matériaux

  • Boite de Pétri
  • Alcool
  • Carton
  • Bouteilles plastiques
  • Pleurotes fraîches
  • Coton
  • Substrat (copeaux de bois, marc de café, sciure de bois, paille,...)

Liste des outils

  • Scalpel, couteau
  • Outils de stérilisation, pasteurisation
  • Stériliser vos boîtes de Petri, couteau, carton.

Etape n°1 - Stérilisation et préparation des cultures mères

  • Le carton présente l'avantage d'être un milieu de culture “sélectif” car il est pauvre en nutriment et sucre. La plupart des contaminants ont besoin de sucre dans le substrat pour se développer alors que le mycélium (d’espèces poussant sur du bois) peut se contenter de carton. Votre mycélium pousse alors sur un substrat qui augmente les chances de stérilité de la culture. Découper des morceaux de 3 cm de côté, le carton doit être très humide sans être totalement détrempé.
  • Déchirer vos pleurotes dans le sens de la longueur et prélevez un petit morceau au niveau de l'encolure des pleurotes (voir photo)
  • Disposer les morceaux de pleurotes sur le carton dans vos boîtes de Petri. Inoculer au moins 5 boîtes de Petri pour qu'il y ait plus de chances de réussite.
  • Mettre les boîtes de Petri dans un incubateur ou il n'y a pas de lumière avec une température entre 25-30 °C. Il faut ensuite attendre que le mycélium est bien envahit tout le carton 5-10 jours avant d'inoculer vos bouteilles de substrat.

Etape n°2 - Préparation et stérilisation des bouteilles de substrat

  • Mélangez votre sciure de bois avec du 3% de carbonate de calcium et de l'eau. Laisser votre mélange pendant une journée pour que les endospores se développent. C'est ce mélange de substrat que nous avons choisi en fonction de sa disponibilité, mais plusieurs recettes sont disponibles sur beaucoup de sites internet.
  • Remplir les bouteilles de plastique avec votre substrat, le substrat doit avoir un taux d'humidité 60-65%, percer les bouchons des bouteilles et au niveau du goulot mettre un bouchon de coton ce qui permet les échanges gazeux tout en évitant aux germes indésirables de rentrer, refermer avec les bouchons troués.
  • Stériliser les bouteilles contenant le substrat, ici nous les avons laisser dans un four solaire pendant une journée.Laisser les refroidir.

Etape n°3 - Inoculation du substrat(en cours de réalisation)

  • Ouvrir les bouteilles pour inoculer les bouteilles avec vos cultures mères, passage délicat car il faut faire assez vite pour limiter les risques de contamination pendant l'ouverture des bouteilles. Il est important de travailler dans un milieu stérile lors de cette opération (mains propres, vêtements propres,etc...)
  • Déposer les bouts de cartons couvert de mycélium sur le substrat de vos bouteilles puis refermer les bouteilles et les mettre dans votre incubateur a une température de 20-30°C et sans luminosité.
  • Laisser vos bouteilles dans l'incubateur le temps que le mycélium se propage dans toute votre bouteille et qu'elle devienne entièrement blanche (3-4 semaines en fonction des différents paramètres utilisés (t°C, humidité, substrats...))

Etape n°4 - Fructification et cueillette des champignons(pas encore réalisé)

Notes et références

feedback